IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> La maison des feuilles, le premier véritable labyrinthe
arca
* 21/07/05 à 21:22
Message #1


Novice
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 8
Inscrit : 17/07/2005
Lieu : Amiens
Membre No. : 2 329
Niveau Atteint: 68



Pour rester dans le même état d'esprit, énigmes et graphisme, je vous conseille La Maison des Feuilles.
Trois histoires imbriquées les unes dans les autres comme des poupées gigognes, ce qui ne manquera pas de vous rapeller des choses. Des messages codés, des phrases qui dessinent des formes dans la page, le mot "maison" écrit systématiquement en bleu...et bien d'autres choses pour vous creuser la tête.
Ce livre a lui aussi son site officiel où les demeurés (membre de la demeure) cherche à le déchiffrer www.houseofleaves.com

_______________________________________________________________________________

Fiche refaite par Grenouill de labo! un grand merci à lui.
_______________________________________________________________________________

La maison des feuilles

user posted image couvertures user posted image quatrième de couverture user posted image
user posted image
aperçu de l'intérieur...

Titre original: the house of leaves
Auteur: Mark Z. Danielewski
Genre: roman fiction (quoique....)
Editeur: Denoel & d'ailleurs

L'auteur: Fils d'un cinéaste d'avant garde, Mark Z. Danielewski est né à N-Y en 1966. Aprés ses études, il devient ouvreur dans un cinéma, plombier, serveur, etc... C'est alors qu'il à l'idée de ce premier roman, La Maison des feuilles , qu'il mettra douze ans à écrire. Son texte circule sur internet où il devient un objet culte. un éditeur new yorkais prend le risque de le tirer à deux milles exemplaires L'édition est épuisée en deux semaines. De réédition en réédition, ce livre hors norme est aujourd'hui un best-seller.

Synopsis et résumé:

Reporter qui a décidé de mettre un terme à ses nombreux voyages pour sauver son ménage, Will Navidson a emménagé dans une maison en Virginie, avec sa compagne, Karen, et leurs deux enfants. Il se met à filmer ce qui se passe dans cette maison, qui paraît ordinaire, sans projet défini, jusqu'à ce que le couple découvre une pièce dont ils ne connaissaient pas l'existence. Surpris, Will prend des mesures et constate que la maison est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Des espaces s'ouvrent dans la maison, et ces ouvertures sont en correspondance avec celles du quotidien de Will, et de ses relations amoureuses. Il manque de se perdre, pense que la maison, qui émet de temps en temps des grondements, cache quelque chose et il engage des spécialistes. Le cauchemar commence, avec l'exploration de ces étranges pièces et couloirs. Le lecteur est égaré par les dispositions du récit, , perdu dans des explications apparemment académiques, fourvoyé dans des jeux de piste déroutants, hanté par un manuscrit qui semble rendre fou, à l'imitation de la dérive mentale du junkie qui met en forme et annote le manuscrit. Le lecteur qui pénètre dans La Maison des feuilles, trouvera la hantise comme compagne garantie et vivra le même désarroi que les personnages du roman : le désordre créé dans un cerveau paranoïaque, qui a peur et sombre peu à peu dans la folie; ou l'angoisse des explorateurs égarés qui cherchent leur chemin dans les dédales de la maison.

Objet peu commun que cette "Maison des feuilles". Trois niveaux de lecture et d'interprétations se mêlent, alourdies par un considérable appareil de notes critiques (fictives et véraces à la fois) , des annexes et un glossaire impressionnants. A quoi s'ajoute un traitement graphique du texte des plus déstabilisants : au moins trois polices différentes, l'utilisation de la couleur bleue dès qu'on parle de la maison et pour certains encadrements de paragraphes, des phrases raturées, des pages quasi blanches, l'enchevêtrement, parfois inextricable, de bribes de textes, des citations en allemand, en italien, en hébreu etc., l'insertion de multiples signes qui s'agglomèrent selon la fantaisie de Zampano et de Errand, qui en rajoute une couche en racontant dans d'immenses notes de bas de pages sa propre vie et l'aliénation progressive dans laquelle il sombre.

Mon avis:

véritable livre concept ce bouquin n'est pas le genre qu'on lit tout les jours!
Ce livre se lit en profondeur ( il à même été dit en 3d...) et il faut véritablement plusieurs lecture pour en percer tout les secret. de plus un peu comme dans ouverture facile on y apprend tout plein de trucs sans aucuns rapport avec le sujet initial comme par exemple le fonctionnement de l'echo ou encore les origines du minautore. Ce livre est réellement plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur!!! Et La folie grandissante des protagoniste devient quasi palpable ( je sens que certains vont aimer... tongue.gif ). Bref pour tout les Ofiens et Ofiennes qui veulent passer un bon et plus si affinité sans trop sortir du cadre OF, entez dans cette maison sans plus tarder...



Liens: http://www.houseofleaves.com/ le plus complet pour explorer la maison
http://www.flakmag.com/features/mzd.html interview de l'auteur
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Sonnenstrahl
* 22/07/05 à 13:59
Message #2


Confirmé
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 50
Inscrit : 09/07/2005
Membre No. : 1 489



je l'ai lu : au début j'étais désorientée puis je me suis habituée au style et suis devenue accro...


--------------------
Gott weiss ich will kein Engel sein...
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Nikdo
* 17/09/05 à 12:19
Message #3


Non inscrit









Arf!

Pour un premier topic sur le forum de ce petit jeu ma foi fort prenant... bon d'accord complétement prenant, je pensais déposer un truc sur la Maison des Feuilles.

Jai vérifié par acquis de conscience que personne ne l'avait fait, et paf!

donc, ce bouquin est tout simplement le plus dément que j'ai jamais lu.

Des trouvailles de mise en page (c'est le seul bouquin qui se lit en profondeur à certains moments, si si un bouquin en 3D), pour moi le meilleur passage (et le plus troublant) reste celui où l'auteur nous explique le fonctionement du labyrinthe et que l'on se perd dans les notes de bas de pages, les renvois et les annotations. Etrange impression que celle de relire quelque chose que l'on connaît au moment ou l'auteur nous explique que c'est l'une des caractéristique des labyrinthes, on repasse toujours au même endroit.


Bref, tout ça sur fond de thriller fantastique, un (gros) bouquin que l'on ne finit jamais de lire vraiment tant il y a a découvrir.
Go to the top of the page
+Quote Post
janis972
* 07/10/05 à 11:47
Message #4


Apprenti
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 23
Inscrit : 16/09/2005
Membre No. : 8 875
Niveau Atteint: 83



L'auteur est Mark Z. Danielewsky.

Le héros de l'histoire découvre, dans un vieil appartement sordide une boîte contenant ce qui ressemble à un manuscrit, qui fait la critique d'un film qui aurait été tourné. Seulement, le héros semble savoir que ce film n'existe pas.

Le film en question parle d'un réalisateur qui emménage dans une maison étrange, qui change de proportions et qu'il décide d'explorer.

Le livre joue sur une typographie complexe (voix du héros paumé, qui devient peu à peu fou, voix du critique, extraits du film, photographies, lettres de la mère du héros, le mot maison est toujours en bleu, etc...), où l'on est parfois conduit à tourner les pages dans tous les sens. De nombreux anagrammes, mots à lire un sur deux, et effets étranges parsèment le livre qui a maintenant plusieurs sites internet consacrés à son "déchiffrage"

un exemple, pris au hasard : dans le chapitre où le réalisateur lance un SOS, les paragraphes sont structurés en "court-long-court". Dans le chapitre écho, certains mots français résonnent... en latin.

Bref, tout à fait le genre de bouquin qui peut convenir aux cinglés d'ouverture facile.

Voici le lien pour le forum français, auquel participe le traducteur du livre :
maison des feuilles
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Batounet
* 07/10/05 à 12:09
Message #5


Novice
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 2
Inscrit : 04/10/2005
Membre No. : 10 235
Niveau Atteint: 44



QUOTE(janis972 @ 07/10/05 à 12:47)
L'auteur est Mark Z. Danielewsky.

Le héros de l'histoire découvre, dans un vieil appartement sordide une boîte contenant ce qui ressemble à un manuscrit, qui fait la critique d'un film qui aurait été tourné. Seulement, le héros semble savoir que ce film n'existe pas.

Le film en question parle d'un réalisateur qui emménage dans une maison étrange, qui change de proportions et qu'il décide d'explorer.

Le livre joue sur une typographie complexe (voix du héros paumé, qui devient peu à peu fou, voix du critique, extraits du film, photographies, lettres de la mère du héros, le mot maison est toujours en bleu, etc...), où l'on est parfois conduit à tourner les pages dans tous les sens. De nombreux anagrammes, mots à lire un sur deux, et effets étranges parsèment le livre qui a maintenant plusieurs sites internet consacrés à son "déchiffrage"

un exemple, pris au hasard : dans le chapitre où le réalisateur lance un SOS, les paragraphes sont structurés en "court-long-court". Dans le chapitre écho, certains mots français résonnent... en latin.

Bref, tout à fait le genre de bouquin qui peut convenir aux cinglés d'ouverture facile.

Voici le lien pour le forum français, auquel participe le traducteur du livre :
maison des feuilles
*



Merci pour ces infos, car en premiere lecture, le livre ne paraissait pas "si interessant" de prime abord. En fait il semble qu'il y ait une seconde, troisieme, et suivantes lectures...

L'occasion de ressortir ce gros pavé de ma bibliotheque biggrin.gif
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
janis972
* 07/10/05 à 17:19
Message #6


Apprenti
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 23
Inscrit : 16/09/2005
Membre No. : 8 875
Niveau Atteint: 83



Pour vous donner un ordre d'idée, ils en sont arrivés à classer "spoiler" ler topic du forum qui donne des réponses à certaines "énigmes" (pourquoi le mot key est-il écrit kye dans l'index, pourquoi séraphina -la mère du héros- semble connaître zampano...)
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
linuxy
* 18/10/05 à 19:06
Message #7


Tordu
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 127
Inscrit : 22/08/2005
Membre No. : 6 101



j'ai fait mon achat à midi , en ce qui concerne les premières impressions : "super le résumé derrière " , trève de rigolade j'espère trouver dans ce bouquin ce que je ne trouve plus dans les autres ...

merci


--------------------
on dit s'il te plait ...
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
linuxy
* 01/11/05 à 15:45
Message #8


Tordu
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 127
Inscrit : 22/08/2005
Membre No. : 6 101



voila j'ai fini, enfin la première lecture car il me semble n'avoir pas bien cerné la chose, je ferai les recherches neccessaires afin de rectifier le tir, en attendant voici un forum plus officiel et plus complet :forum

Note pour les modos :
Je sais avoir écris deux postes consécutifs mais vous remarquerez que les dates ne sont pas proches, c'est pour cela que je l'ai fait, afin de remettre à jour le topic et que des petits curieux viennent y jeter un oeil

Merci


--------------------
on dit s'il te plait ...
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Phoenixx
* 14/11/05 à 19:12
Message #9


Tordu
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 140
Inscrit : 24/07/2005
Lieu : Orléans
Membre No. : 3 010



A vous lire, ce livre m'a vraiment tenté - en d'autres termes, votre pouvoir de manipulation a été prouvé une fois de plus tongue.gif - et j'ai décidé de me le procurer ...

Je suis allé à la fn*c (pour ne pas dire de marques) et j'ai regardé un peu comment il se présentait, et ça a l'air vraiment sympa. Mais je me demandais si c'était pas mieux que je l'achète en anglais ou en français, parce que je suppose que c'est surement mieux en anglais, mais je voudrais l'avis de personnes qui l'ont déjà lu, histoire de savoir si la traduction gâche un peu le plaisir du livre ou pas ...

Merci de me répondre vite !


--------------------
Un clavier azerty en vaut deux.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Metzengerstein
* 18/11/05 à 23:34
Message #10


Non inscrit









Bonjour, bonsoir,

Pour avoir lu les deux (VO/VF), je conseillerais la VO uniquement à une personne bilingue sinon c'est hardcore. C'est sympa évidement pour les passages in French in ze text et quelques jeux de mots intraduisibles. Le traducteur français a cependant fait un travail énorme et ne manque pas d'humour pour coller à l'esprit original!
Pour des raisons d'éditions, j'ai préféré la Maison française à la House américaine.

Quel que soit ton choix, bonne lecture.
Et là encore, bon courage.

Baron F.
Go to the top of the page
+Quote Post
Phoenixx
* 19/11/05 à 08:53
Message #11


Tordu
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 140
Inscrit : 24/07/2005
Lieu : Orléans
Membre No. : 3 010



Ouais, je pense que je vais l'acheter en français, parce que c'est plus facile à trouver et que c'est plus commode à lire !!

En fait, je voulais savoir si la version française était bien traduite ou pas, mais maintenant je suis fixé ! Je vais m'offrir un beau cadeau de noël !


--------------------
Un clavier azerty en vaut deux.
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
arca
* 30/12/05 à 00:02
Message #12


Novice
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 8
Inscrit : 17/07/2005
Lieu : Amiens
Membre No. : 2 329
Niveau Atteint: 68



Pour les fanatique de la Maison, Mark Z Danielewski a aussi édité Les lettres de Pelafina où il rassemble toutes les lettres de Pelafina plus quelques inédites et un témoignage de Walden, le gardien de l'hôpital psychiatrique.
On m'a aussi annoncé que Mark Z Danielewski va sortir un nouveau livre intitulé That mais je ne sais pas où ca en est
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
ON/OFF
* 27/02/06 à 22:25
Message #13


Tordu
Group Icon

Groupe : Members
Messages: 111
Inscrit : 10/02/2006
Membre No. : 16 053
Niveau Atteint: 37



et après on va dire qu'il a réfléchi a la virgule près, au nombre de X qu'il à taper quand les premieres des lycées étudierons ce bouquin!!!

quel est le message?
a quoi ca sert?
l'auteur lui même ne le sait pas, si? ah bon?

edit: a la deuzieme ligne je ferme le bouquin!


--------------------
Pourquoi une telle torture pour mon cerveau?

Où habites-tu??? --> cliques ici <-- montres toi joueur d' OF, peut-etre suis-je ton voisin?
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post
Cracapouet
* 27/02/06 à 23:15
Message #14


Ni double-Dieu ni double-Mètre
Group Icon

Groupe : Bergers
Messages: 2 892
Inscrit : 09/01/2006
Lieu : Brocéliande, ses fées, son camping
Membre No. : 14 861
Niveau Atteint: Nonante quatre !



Moi, je crois que ça va me plaire... Merci à Grenouil de son empressement à répondre à mes solicitations (ça marche si je te demande de faire mon ménage? :*: )... Ca se trouve facilement? (en même temps, si c'est du denoël, j'imagine que oui...).

(PS: j'en aurai des choses à faire dans 10 jours... Aller sur le Chan, lire plein de bouquins... Comme j'ai hâte! smile.gif )


--------------------
"Tiiiiin, tiiiiiin, tiiiiiiiiin, tindiiiiin" Zarathustra
"Merde, Il pleut..." Lénine
"Craca? Pouet!" Irma
"Mais tout ça c'est des conneries!!!" Kam
"Plouc!" Estrella
"Quand le serpent vieillit, les grenouilles l'enculent" Grand-Papa de Marjane Satrapi
Canaaaaaaaal B!!!!
Craca's Blaugue
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 Membre(s):

 






Version bas débit Nous sommes le : 06/06/20 à 12:58